Chaque chose que nous pensons ou communiquons peut-être imaginée comme une demande qui peut-être faites à nous-même (intrapersonnel), à ce qui nous entoure (interpersonnel) et à ce qui nous dépasse (dieu, notre ange gardien, l’univers…). C’est la Loi de l’Attraction – Si nous créons notre réalité, la formulation de nos pensées ainsi que l’intention que nous posons dessus ont un impact direct sur le résultat obtenu.

Communication efficace

Il est donc capital de clarifier, et ce dès le début, ce que nous souhaitons obtenir, l’objectif de notre communication. Il faudrait une bonne dizaine de livres, je pense, pour pouvoir cerner ce sujet. Je vous propose, dans cet article, une introduction pour vous donner quelques pistes de recherche et éléments de réponse.

Chaque communication a un but et un résultat. Je sais ce que je demande, ce que je souhaite obtenir, ce que j’obtiens, mais je n’ai bien souvent pas de contrôle sur la façon de l’obtenir. Si ce que j’obtiens correspond à ce que je désire, alors ma communication a été efficace. Sinon, je dois adapter ma façon de communiquer. Attention: le fait que je n’obtienne pas, au premier abord, le résultat escompté ne signifie pas forcément que le message n’est pas passé. Des signes peuvent apparaître, m’indiquant si ce que je désire est bon ou mauvais pour moi et pour les autres. Suivant mon degrés d’alignement, la Vie peut aussi tester ma détermination : il faut rester attentif et surtout être patient !

Communication efficace

Nous allons voir ce qui permet de communiquer efficacement. Là encore, il est impossible de ne pas communiquer (cf Paul Watzlawick, 1er axiome), alors ces notions sont capitales.

1 – Qui suis-je ?

Avant d’entreprendre quoi que ce soit, je choisis de me réaligner avec moi-même pour permettre à la meilleure partie de moi de s’exprimer. J’ai déjà effectué un grand travail sur moi et je connais mes blessures, mes masques, mes rôles et dans quel contexte les appliquer.  J’ai mis les liens de livres qui peuvent, me semble-t’il, vous aider sur cette voie.

Ensuite, j’ai conscience que nous avons tous, en nous, de la peur et de l’amour. Je sais qu’il ne tient qu’à moi de décider lequel je laisse grandir et s’exprimer. Comment ?

« Un vieil indien explique à son petit fils que chacun de nous a en lui deux loups qui se livrent bataille.
Le premier loup représente la sérénité, l’amour et la gentillesse.
Le second loup représente la peur, l’avidité et la haine.
Lequel des deux loups gagne demande l’enfant ?
Celui que l’on nourrit répond le grand père ! »
Fable Amérindienne

“Qui suis-je ?” répond en partie à la question “d’où viens-je ?”. Savoir où nous allons ne suffit pas, il faut savoir d’où nous venons, où nous en sommes et prendre conscience des valises que nous trimballons avec nous.

Ensuite, imaginez que vous avez une baguette magique et que tout ce que vous touchez avec est subitement imprégné de votre état d’esprit du moment. Imaginez maintenant que vous êtes cette baguette magique. Que souhaitez vous diffuser sur ce qui vous entoure, et par effet miroir sur vous-même ? Il s’agit de votre intention personnelle. En prendre conscience vous permet de savoir précisément, à chaque fois que vous faites quelque chose, si vous êtes dans cet état d’esprit. Si je transforme tout ce que je touche, je dois être extrêmement prudent avant de toucher quelque chose. Autant être dans le meilleur état possible. Chaque fois que je pense à quelque chose, chaque fois que je parle à quelqu’un, ou que je fais quelque chose, quelle “énergie” est-ce que je désire mettre dessus ? Atteindre mon but, oui, mais de la plus belle façon qui soit !

2 – Où vais-je ?

Emetteur-récepteur du message

Une fois que je sais quelle énergie mettre sur les choses et ce que je veux dire ou penser, je dois m’intéresser de savoir à qui je m’adresse et… de savoir qui m’entend. Nous avons conscience de parler lorsque nous exprimons quelque chose à quelqu’un, mais ce n’est pas tout. A qui parlons nous lorsque nous pensons ? Lorsque nous prions ?

« Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme »
Lavoisier

Rien ne se perd, toutes nos pensées, paroles, actions NOUS transforment, nous ainsi que notre réalité.

Une fois que je sais ce que je souhaite communiquer, je dois savoir à qui je le communique. Je dois comprendre le récepteur suffisamment pour pouvoir atteindre le but de ma communication : faire passer le message, que ma demande soit entendue, que mon vœu soit exaucé etc. Est-il prêt à recevoir le message, veux-t’il m’écouter, est-ce le moment approprié ? Comment m’en assurer ? Et si ce n’est pas le cas, comment m’y prendre pour que cela change ?

Comment le dire précisément ?

Donc, je sais ce que je veux dire et avec quelle énergie, je sais à qui je vais parler. Maintenant quelques pistes sur la façon de le dire. Pour communiquer efficacement, il faut apprendre à être précis. Certaines intelligences (votre inconscient, l’univers), comprennent les structures grammaticales les plus simples et les plus claires seulement. Par exemple, elles ne comprennent pas la négation.

La négation : une cause > un effet

Imaginons que vous allez au restaurant. Essayez de dire au serveur tout ce que vous ne voulez pas puis attendez de voir ce qu’il va vous servir. Cela ne fonctionne pas. Vous devez lui dire précisément ce que vous voulez. Eh bien, c’est pareil pour tout.

« Beaucoup de gens ne vivent pas leurs rêves car ils vivent leurs craintes. »
Les Brown

Ne dites pas ce que vous ne voulez pas, n’exprimez pas vos doutes ou vos craintes…  Ne pensez plus problème, mais solution. Cela vous obligera à définir ce que vous voulez vraiment. Plus vous êtes précis plus la cible a de chance d’être atteinte. Et n’oubliez pas :

« Il faut toujours viser la lune, car même en cas d’échec on atterrit dans les étoiles »,
Oscar Wilde

Donc, pas de formes négatives utilisez des formes positives ! (pour en savoir plus vous pouvez lire la partie de cet article qui en parle : ici)

Soyez plus précis grâce à la PNL

Ensuite, pour être précis, il faut supprimer de votre vocabulaire les mots qui ne le sont pas en utilisant, par exemple, les méta-modèles de la PNL. Notamment la nominalisation qui est le processus consistant à transformer une action (un verbe) en nom. C’est un mot dont la signification change d’une personne à l’autre. L’amour, l’engagement, le respect etc. Ce sont des concepts, certes, mais des concepts importants et différents pour tout le monde. L’utilisation de nominalisation est soit déresponsabilisante (la différence entre “je m’engage à”, et “je vous confirme mon engagement”), soit culpabilisante du fait que ce sont des concepts importants pour tout le monde mais relativement vagues. Elles sont donc à l’origine de bien des disputes car nous utilisons ici des « grands mots« .

Ensuite, voici un exemple de conversation non-précise :
– T’as vu hier soir !
– Ouais carrément.
– C’était complètement dingue. A un moment j’ai cru que ça allait passer.
– Beh ouais, on a tous espéré.
– Ils ont bien su gérer la pression et marquer des points au bon moment;

Personne ne sait de quoi ces deux personnes parlent, pas même elles. Hier soir ? Quand ? Où ? Vu quoi ? Pourtant tout le monde peut trouver une explication à ce discours. Football, politique, réunion.

Nos conversations sont pleines de trous que nous avons vite fait de combler sans même nous attarder à savoir si ce que nous ajoutons est juste ou pas. Certaines écoles enseignent cette façon non spécifique de parler, c’est l’art du paraître, du parler pour ne rien dire. Il faut oublier au plus vite cette façon de faire sans quoi vous ne pourrez bientôt plus qu’être politicien.

Conclusion

Cet article répond à plusieurs questions : Comment puis-je communiquer efficacement : à mon inconscient , à une autre personne, ou à la Vie pour tirer profit au mieux de la Loi de l’Attraction ?

Savoir qui vous êtes, ou ce vers quoi vous voulez tendre, pour pouvoir définir vos objectifs en alignement avec le meilleur Vous possible. Puis y mettre votre intention personnelle. Et pour finir communiquer le plus efficacement possible votre message. Communiquer efficacement signifie rendre le message simple, clair, abordable et recevable par l’autre. Pour cela il faut se mettre à la place de son interlocuteur. Une fois que la communication est effectuée, vérifiez que le message est bien passé puis… attendez le résultat.

Et n’oubliez pas le plus important : remerciez ! Soyez plein de gratitude, tout le temps, pour toutes les belles choses qui vous arrivent, les belles rencontres, les beaux paysages. Pour tous les objectifs atteints, remerciez !

Et souvenez-vous, ce qui est simple fonctionne !


2 comments

  1. Sylvie dit :

    Napoléon Hill réfléchissez et devenez riche

    • Franck Chevallereau dit :

      Merci pour le conseil Sylvie, il fait parti de ma liste de livres à lire.
      Je vous souhaite une très belle année 2017 et vous dis à bientôt !

Laisser un commentaire