Coaching de soi et Thérapie Symbolique Avancée

S’il est un auteur et coach qui m’a énormément inspiré et accompagné ces dernières années, c’est bien Thierry Chavel. Notamment avec le livre : Coaching de soi: Manuel de sagesse professionnelle qui m’a donné envie de faire ce métier merveilleux et qui nous éclaire sur le travail qu’il a fait auprès de dirigeants dans le monde entier.

Voici le sommaire du livre, cela vous rappellera peut-être quelque chose :

  • Introduction : L’imparfait du subjonctif
  • Apprendre à s’intérioriser
  • Faire voeu de simplicité
  • Reconnaître son enfant intérieur
  • Accepter ses quatre vérités
  • Apprendre à échouer
  • Transmettre un capital symbolique
  • Masculin-féminin : s’assumer sans dualité
  • Pratiquer le mimétisme compassionnel
  • Amor fati, rendre grâce à ce qui vous transcende
  • Conclusion : Le retour de la vocation professionnelle

Cela m’a donné envie d’écrire sur un sujet souvent à controverse en occident, parfois même dans le coaching et le développement personnel où seules les ressources sont travaillées au service de l’égo et de la performance individuelle. Pourtant ce ne sont pas ces forces qui créent notre identité, mais nos blessures et ce que nous construisons au-dessus, du Soi vers le Moi. Développer les forces au service de l’égo ne peut qu’alimenter le travail en force.

Dans le coaching et le développement personnel on nous apprend à être efficace, apprendre à dire non, savoir gérer son temps ou encore apprendre à développer sa résilience, atteindre le succès ou devenir riche… Certains coachings permettent quand même de chercher à donner du sens à ses actions, comprendre pourquoi nous faisons ce que nous faisons et comment nous améliorer. Mais qu’en est-il de ce que nous sommes vraiment ? Ne sommes nous pas constitués de nos blessures, de nos croyances, de nos motivations ? Nourrir l’égo suffit-il ? Devenir toujours plus résistant, apprendre à se blinder pour survivre dans ces mondes inhumains que sont devenus l’entreprise et la société ne participe-t-il pas à les rendre encore plus inhumains ?

Et si, comme en photographie, le fait d’augmenter l’intensité de la lumière mettait encore plus en évidence les ombres ? Je pense que déshumaniser la relation d’aide, que ce soit en coaching ou en thérapie, en évitant des sujets tels que la sexualité, les failles ou les croyances par exemple, qui forment une part énorme de notre personnalité, pourrait bien déshumaniser l’accompagné et assécher petit à petit sa vie relationnelle. Nous devons lui permettre de travailler son être dans sa totalité.

“Il ne s’agit pas d’atteindre la perfection, mais la totalité.”
Carl Gustav Jung

Le monde est inhumain si nous agissons avec nos peurs et nos blessures. Un animal blessé sera toujours aux abois et donc agressif et il en va de même pour nous. Il y a un réel travail à effectuer sur soi, comme une révélation du Soi. D’ailleurs les rencontres que nous faisons sont autant d’invitations à aller vers nous-même.

Et c’est cela qui est sujet à controverse, car il s’agit réellement d’une quête intérieure, d’un voyage initiatique et spirituel, ce qui est souvent mal jugé car mal compris dans le monde occidental actuel. Ce n’est pas parce que les réponses sont “en nous” qu’il faut se couper de tout. Et puis… ce que l’on refuse de voir en soi, la vie nous l’envoie sous diverses formes à l’extérieur. Je pense que cette démarche est primordiale à toute personne souhaitant développer son leadership.

Leadership

Il y a une grande différence entre réussir à atteindre un objectif seul et parvenir à mener un groupe au succès. Le but est-il d’atteindre l’objectif ou d’utiliser ce dernier pour construire l’équipe ? La démarche n’est pas du tout la même. Lorsque vous êtes responsable d’un groupe, d’une équipe, vous devez gérer les personnes que vous encadrez. Comment les gérer si vous ne vous gérez pas vous-même ?

  • travailler sur ses blessures et les sublimer (travail de l’Enfant Intérieur),
  • accepter et déployer pleinement sa puissance (masculin intérieur),
  • Sortir cette puissance de la pulsion et de l’impulsivité, et la marier à la compréhension profonde de sa partie féminine comme on peut le faire en Thérapie Symbolique Avancée,
  • Bref : Avoir su épouser toutes les parties de son être, en se libérant, pas en s’enfermant dans le contrôle.

Comment pourrait-on vivre avec ceux qui nous entourent tout en assumant nos responsabilités à notre juste place, être un bon père, un bon mari, ou même un bon leader sans avoir effectué ce travail au préalable ?

C’est cela que proposent de façon complémentaire le Coaching de soi de Thierry Chavel et la Thérapie Symbolique Avancée. Non seulement de se révéler mais, par l’exemple, permettre à ceux qu’on encadre d’en faire autant.

Le leadership en Conscience

C’est une véritable quête qui nous est proposée ici et qui va bien au delà du simple développement personnel. Il ne s’agit pas de nourrir l’ego mais de le remettre à sa juste place. Comprendre que nous sommes tous liés, que le pouvoir est fait pour servir, non pour asservir.

Imaginez un monde de l’entreprise où les manageurs “enfants tyrans” seraient remplacés par des « leaders sages ». Je suis persuadé que la sagesse engendrée par une meilleure connaissance de soi, de ses blessures et de ses émotions ainsi que le fait d’avoir une conscience plus élargie et d’évoluer dans la non-dualité, peut nous permettre d’agir au mieux pour le bien de tous. Il peut être passionnant de vérifier le travail effectué (ou d’effectuer le travail) avec des chevaux en équicoaching. Les résultats sont flagrants !

Leadership

“Connais-toi toi-même et tu connaîtras l’univers et les Dieux”
Socrate

Une personne qui se connaît ne se laissera pas dériver par les besoins ou les reproches incompatibles avec ce qu’elle est. Celui qui connaît ses blessures ne prendra pas pour lui l’expression de celle des autres et saura reconnaître quand elle fait écho en lui. Celui qui connaît cette recherche ne pourra exprimer que compassion et humilité en présence de ceux qui la suivent car il sait à quel point elle est difficile.

En conclusion

Cela demande une attention de tous les jours et une bienveillance perpétuelle envers nous-même et les autres. Être attentif à ce qui se passe en nous, à ce qui se passe autour de nous. Avec l’aide de notre intuition (feminin) et de notre raison (masculin). Pour pouvoir toujours agir au mieux. En ayant confiance en la Vie et en nous rappelant que tout ce qui nous arrive de “bon” ou de “mauvais” a une bonne raison, qu’il existe une intention positive derrière tout ça. Pour finir, en acceptant de lâcher prise, nous devenons le moyen par lequel nos petits miracles quotidiens arrivent.

Prendre conscience que ce qui par nous se réalise n’est pas de notre simple fait et simplement nous emplir de gratitude d’avoir été utile à cette réalisation.


Laisser un commentaire